Maintien du confinement des basses-cours à cause des risques particuliers d’Influenza aviaire

La situation liée à l’épizootie aviaire que connaît la France depuis 2023 s’améliore. Cette évolution favorable a conduit le ministre de l’Agriculture et de la souveraineté alimentaire à abaisser le niveau de risque et ainsi à lever l’obligation de mise à l’abri des volailles sur une grande partie du territoire.

En Moselle, les mesures renforcées ne s’appliquent plus que dans les zones à risque particulier, couvrant notamment la commune de Sarrebourg. De ce fait, pour information, les mesures de confinement y sont maintenues jusqu’à nouvel ordre.

En haut