Skip to content Skip to main navigation Skip to footer

« Les quatre saisons » de Vivaldi

Cet événement est terminé.

Vendredi 12 avril, 19h30 à la salle des fêtes.

Avec l’Orchestre National de Metz Grand Est. Direction et violon solo, Théotime Langlois de Swarte.

Proposé par les Rencontres Musicales de Saint-Ulrich.

Tarifs : 30 € et 18 €.

Contact billetterie : 03 87 23 99 71 – 06 40 43 49 14

Plus d’infos : www.rencontres-saint-ulrich.com

Passionné et éclectique, membre régulier des « Arts Florissants » de William Christie, voici la personnalité la plus marquante  de la jeune école française de violon baroque, ici à la fois soliste et chef, menant l’Orchestre National à l’assaut de ce cycle immortel. Beau prélude au festival « L’affaire Vivaldi » du mois suivant !

Le 14 décembre 1725, la Gazette d’Amsterdam annonce la parution de l’Opus n° 8 d’Antonio Vivaldi, Il Cimento dell’Armonia e dell’ Inventione, un nouveau recueil de concertos pour violon. Treize ans après son premier recueil, l’Opus n° 3 intitulé L’Estro Armonico (1711), et cinq ans après son dernier opus (1720), Vivaldi poursuit dans le genre du concerto pour soliste qu’il a largement contribué à développer. Il en fixe la forme en trois mouvements (vif-lent-vif) et généralise l’utilisation de la forme ritournelle dans les mouvements rapides.

L’Opus n° 8 comprend douze concertos. Certaines de ces pièces, dont les fameuses Quatre Saisons, ont été composées avant 1725 comme le laisse entendre la dédicace de Vivaldi au comte Wenzel von Morzin : “Ne soyez pas surpris, je vous prie, si, parmi ces quelques faibles concertos, V. ILL. S. retrouvera les Quatre Saisons qu’elle a accueillies autrefois avec une très généreuse bonté”. Dans sa dédicace, le compositeur ajoute que les concertos des Quatre Saisons sont désormais chacun accompagnés d’un argument littéraire : un sonnet pour chaque saison (dont Vivaldi pourrait lui-même être l’auteur). ..

En haut